répercuter

répercuter

répercuter [ repɛrkyte ] v. tr. <conjug. : 1>
• v. 1370; lat. repercutere percuter
1Renvoyer dans une direction nouvelle (un son, une image). Murs, surfaces qui répercutent le son. réfléchir, renvoyer. Échos répercutés par les montagnes. « La grande rose de la façade [...] répercutait à l'autre bout de la nef son spectre éblouissant » (Hugo). refléter, réverbérer.
Fam. (emploi critiqué) Transmettre. Répercuter un ordre. Spécialt, écon. Faire supporter (une charge financière). Répercuter une taxe sur les prix.
2 ♦ SE RÉPERCUTER v. pron. (1823) Être renvoyé. Reflet qui se répercute dans des glaces. « Le mot roula comme un tonnerre et se répercuta dans d'immenses salles vides » (Sartre).
(XVIIIe) Fig. Se transmettre, se propager par une suite de réactions. Majoration qui se répercute sur toute une gamme de produits. Les effets de la fatigue se répercutent sur le moral. réagir.

répercuter verbe transitif (latin repercutere, frapper) Renvoyer un son, une onde dans une autre direction. Transmettre l'effet, la charge de quelque chose sur quelque chose d'autre : Répercuter la hausse des matières premières sur le prix des produits. Transmettre à quelqu'un un ordre, une information, un état d'esprit, etc. : Il répercute sa mauvaise humeur sur ses collaborateurs.répercuter (synonymes) verbe transitif (latin repercutere, frapper) Renvoyer un son, une onde dans une autre direction.
Synonymes :
- réfléchir
- refléter
- réverbérer
Transmettre l'effet, la charge de quelque chose sur quelque chose d'autre
Synonymes :

répercuter
v.
rI./r v. tr.
d1./d Renvoyer (un son). Cri qui est répercuté par l'écho.
d2./d Fig. Faire payer (une charge) à d'autres. Répercuter l'augmentation de l'impôt sur une catégorie de contribuables.
Transférer (une charge) sur (qqch). Répercuter l'augmentation des salaires sur les prix.
rII./r v. Pron.
d1./d (En parlant d'un son) être répercuté.
d2./d Fig. Agir par contrecoup (sur qqch). Le renchérissement des intrants s'est répercuté sur les prix des produits finis.

⇒RÉPERCUTER, verbe trans.
A. — MÉD. ANC. Répercuter les humeurs. ,,Faire rentrer les humeurs à l'intérieur du corps`` (Ac.). Rien n'est dangereux comme les premiers froids, ils peuvent répercuter sur la poitrine les humeurs que la transpiration insensible faisait disparaître (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 86).
P. métaph. Le régime de Louis-Philippe, dès l'origine, tendit à faire avorter un élément puissant et généreux (...) qui, (...) brusquement répercuté et rentré, eut forcément son éruption par des émeutes (SAINTE-BEUVE, Portr. contemp., t. 1, 1869, p. 244, note).
B. — 1. [L'obj. désigne un son, la lumière] Renvoyer un son, réfléchir la lumière. Synon. refléter, réverbérer. Un paletot, un gilet et un pantalon de coutil blanc, destiné à répercuter les rayons solaires, composaient son costume (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 153). Un coup de tonnerre, répercuté à l'infini par la muraille rocheuse, retentit, et, aussitôt, d'énormes gouttes tièdes se mirent à tomber (BENOIT, Atlant., 1919, p. 80).
Empl. pronom. En se mettant devant la bouche (...) une cruche entière où les ondes se répercutent, riches et très sensibles (A. SCHAEFFNER, Orig. instrum. mus., 1936, p. 26).
Littér. Et de l'informe chose qu'on désire se levant, le long de fibres connues et de centres ordonnés, je me suis, je me réponds, je me reflète et me répercute, je frémis à l'infini des miroirs — je suis de verre (VALÉRY, Soirée avec M. Teste, 1895, p. 73).
MUS., part. passé en empl. adj. ,,Sons répercutés. Succession de sons semblables`` (ROUGNON 1935, p. 106).
2. Au fig. Transmettre. Il faut reconnaître que l'horreur de la Saint-Barthélemy, répandue et répercutée par l'histoire, n'a été que modérément ressentie par les contemporains (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 177). Empl. pronom. Ainsi se répercute, ainsi se propage jusque dans les profondeurs de la conscience cette extériorité réciproque que leur juxtaposition dans l'espace homogène assure aux objets matériels (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 102).
ÉCON. Transférer une charge sur quelqu'un/quelque chose. Synon. reporter1. Si la hausse est répercutée sur le prix du pain, il n'en résultera pas une protestation contre les producteurs mais une revendication pour l'ajustement des revenus (MEYNAUD, Groupes pression Fr., 1958, p. 230).
C. — Empl. pronom. Avoir des conséquences sur quelque chose, agir sur quelque chose. Ces difficultés commerciales se sont immédiatement répercutées sur le rythme des investissements et des travaux de modernisation (Industr. fr. engrais chim., 1956, p. 17).
Prononc. et Orth.:[], (il) répercute [-kyt]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. Fin XVe s. méd. (LANFRANC, f ° 50 v ° ds LITTRÉ); 2. a) 1588 fig. « refouler, faire rentrer au dedans » (MONTAIGNE, Essais, III, 13, éd. P. Villey, t. 2, p. 1082: comme si [...] cette tempeste de voix repercutast ses pensées au dedans); b) 1611 « réverbérer, réfléchir » (COTGR.); 3. 1742 pronom. (ARGENSON, Journ., IV, p. 26 ds BRUNOT t. 6, p. 89: sa haine s'est répercutée et nourrie de ses propres forces). Empr. au lat. repercutere « repousser par un choc, refouler » et « réfléchir, réverbérer, refléter » (comp. de quatere « secouer »); le sens méd. s'est développé p. réf. à répercussif, répercussion. Fréq. abs. littér.:259. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 192, b) 245; XXe s.: a) 536, b) 479. Bbg. TLF. Notes de lexicogr. crit. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 24, n ° 1, p. 233.

répercuter [ʀepɛʀkyte] v. tr.
ÉTYM. V. 1370; lat. repercutere, de ré-, et percuter. → Percuter.
1 Renvoyer dans une direction nouvelle (spécialt un son, une image). || Mur, surface qui répercute le son. Réfléchir; écho.En parlant d'une lueur (→ Reluire, cit. 1).
Spécialt. (Écon.) Faire supporter (une charge financière). || « Répercuter la charge sur les prix » (Entreprise, 8 févr. 1969).
2 Méd. Vx. Faire rentrer les humeurs au dedans (cf. Trévoux).
3 Fig., fam. (D'après le pronominal). Faire que (quelque chose) se transmette. || Répercuter un ordre, une consigne autour de soi.REM. Cet emploi est critiqué.
——————
se répercuter v. pron.
1 (1823). Être renvoyé. || Bruit, son qui se répercute après avoir frappé un obstacle. || Reflet, lueur… qui se répercute (→ Flamboiement, cit. 3).
1 S'éteindre. Éteindre le regard intérieur. Il pensa « éteindre ». Le mot roula comme un tonnerre et se répercuta dans d'immenses salles vides.
Sartre, le Sursis, p. 108.
2 (XVIIIe; cf. Brunot, Hist. de la langue franç., t. VI, p. 89). Se transmettre, se propager par une suite de réactions. Réagir; → Optimisme, cit. 6. || Majoration qui se répercute sur les marchandises similaires (→ 1. Importer, cit. 1).
——————
répercuté, ée p. p. adj.
|| Échos répercutés (→ Consonance, cit. 3). || Les clairons et les tambours…, répercutés par les échos (cit. 5). || Reflet répercuté (→ Apercevoir, cit. 17).
2 (…) j'étais la glace, et elle était le feu. En le réflétant, je croyais le produire. N'importe; ce rayonnement, répercuté de l'un à l'autre, semblait appartenir à tous les deux et nous envelopper de l'atmosphère du même sentiment.
Lamartine, Graziella, IV, XXII.
3 Je ne l'ai jamais publié avant aujourd'hui; et des milliers de lecteurs inconnus en ont cependant perçu l'écho, répercuté au long des murailles de mon œuvre.
R. Rolland, Jean-Christophe, Introd., p. 12.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • repercuter — Repercuter, mot familier aux chirurgiens, Repellere …   Thresor de la langue françoyse

  • repercuter — Repercuter. v. a. Terme dogmatique. Il ne se dit guere qu en parlant des humeurs & des esprits, lors qu estant en mouvement pour sortir, quelque chose les fait rentrer au dedans. Cela repercute les humeurs. repercute les esprits …   Dictionnaire de l'Académie française

  • répercuter — vt. , réfléchir, renvoyer, (un son) : rêmandâ (Albanais.001) ; réparkutâ (Villards Thônes.028). A1) répercuter, faire supporter par d autres, (une taxe) : fére rtonbâ su <faire retomber sur>, fére payî <faire payer> (001), fére… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • répercuter — (ré pèr ku té) v. a. 1°   Terme didactique. Réfléchir, renvoyer. Répercuter la chaleur, la lumière, le son. •   ....Un coup de fusil que l écho répercute Tonne et roule au dessus du bruit sourd de la chute [du Rhin], LAMART. Joc. III, 93.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RÉPERCUTER — v. a. T. didactique. Il se dit en parlant Des humeurs, lorsque, étant en mouvement pour sortir, quelque cause les fait rentrer au dedans. Cela répercute les humeurs.   Il se dit aussi en parlant Des sons, de la lumière, de la chaleur, et signifie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RÉPERCUTER — v. tr. Renvoyer un son. L’écho a répercuté sa voix. Le bruit du tonnerre s’est répercuté de montagne en montagne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • se répercuter — ● se répercuter verbe pronominal Être réfléchi, renvoyé : Le son se répercute. Atteindre quelque chose par un effet de rebond : L augmentation des tarifs se répercute sur les prix. Exercer une influence sur quelqu un, quelque chose : Sa colère se …   Encyclopédie Universelle

  • répercussion — [ repɛrkysjɔ̃ ] n. f. • 1348; du lat. repercussus 1 ♦ Le fait d être renvoyé, répercuté. ⇒ réflexion, renvoi. Répercussion d un son par l écho. Répercussion d un choc. ⇒ contrecoup. ♢ Fin. publ. Répercussion de l impôt, quand le contribuable… …   Encyclopédie Universelle

  • renvoyer — [ rɑ̃vwaje ] v. tr. <conjug. : 8> • 1160; de re et envoyer 1 ♦ Faire retourner (qqn) là où il était précédemment. « je le menaçai de le renvoyer à ses parents » (Baudelaire ). Renvoyer les soldats dans leurs foyers. ⇒ démobiliser. Renvoyer… …   Encyclopédie Universelle

  • retentir — [ r(ə)tɑ̃tir ] v. intr. <conjug. : 2> • XII e; de re et a. fr. tentir; lat. pop. °tinnitire, class. tinnire « résonner » I ♦ 1 ♦ RETENTIR DE. Être ébranlé, rempli par (un bruit, un son fort). ⇒ résonner. La salle retentissait d… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”